/World press photo 2017 : les réactions du public

World press photo 2017 : les réactions du public

« Au début, je pensais qu’il s’agissait d’un montage ». Cet avis, plusieurs spectateurs l’ont partagé après avoir vu la photo lauréate du World press photo 2017. Le 19 décembre 2016, le journaliste turc Burhan Ozbilic a photographié l’assassinat de l’ambassadeur russe Alexei Karlov, à Ankara, par un policier qui n’était pas en service.

Sur le cliché, l’auteur du coup de feu, Melvüt Mart Atlintas, pointe son doigt vers le ciel, son arme dans l’autre main. A ses pieds, le cadavre du diplomate gît. Une image froide, aseptisée, qui dépeint à la fois la violence de l’instant et, en même temps, ne laisse pas beaucoup d’indices sur le contexte pour ceux qui la découvrent. Après avoir crié « Allahou akbar! » et « N’oubliez pas la Syrie, n’oubliez pas Alep », le meurtrier a été abattu par les forces spéciales turques.

Mona ANNE