/Stephen Dock : « Alcool, Belfast et photos volées »
© Aude SalvetatLe photographe d'origine alsacienne se livre sans clichés © Aude SALVETAT

Stephen Dock : « Alcool, Belfast et photos volées »

Stephen Dock est à Visa pour l’image afin de présenter son exposition « La traite des êtres humains, le fardeau du Népal », au Couvent des Minimes. Lors de son reportage, il assure « avoir eu des facilités à accéder aux habitants, et notamment aux femmes. Ils n’ont pas l’appréhension de la photographie ». Agé de 29 ans, le jeune homme a l’habitude des voyages. Il est déjà parti en Afrique et au Moyen-Orient.Stephen Dock est un ancien de l’agence Vu’. Il se considère plus photographe que photojournaliste.

Il s’est prêté à une série de questions ludiques pour en découvrir un peu plus sur lui. De sa première photographie « de skate » à sa référence dans le milieu, Gilles Peress (photographe de guerre), il répond sans cliché, bien entendu…

Aude SALVETAT & Matthieu VAUTIER