/Daniel Berehulak aux Philippines
Michael Araja (29 ans) était parmi les victimes abattues devant un kiosque « sari-sari » où, selon ses voisins, il s’était rendu pour acheter des cigarettes et une boisson pour sa femme. Deux hommes à moto ont tiré sur le groupe : un mode opératoire fréquemment utilisé, connu sous le nom de « virée en tandem ». Sur le lieu du crime, des policiers relèvent des indices. © Daniel Berehulak pour The New York Times

Daniel Berehulak aux Philippines

Jusqu’au 17 septembre, Daniel Berehulak expose une série de photographies, réalisée essentiellement la nuit, à l’Atelier d’Urbanisme, à Perpignan. Le photojournaliste australien s’est intéressé au traitement des consommateurs de drogue, à Manille, aux Philippines.

« C’est une photo de la scène de crime et du travail de la police ». Il y a près d’un an, Daniel Berehulak a passé cinq semaines à Manille, aux Philippines. Durant cette période, il a couvert 41 scènes de crime.

A travers cette série, le spectateur est plongé dans un univers de violence. Lors de ce reportage sur la guerre contre la drogue du président Rodrigo Duterte, il s’est intéressé de près à cette situation.

Daniel Berehulak a accepté de revenir sur une des photos les plus marquantes de son exposition où l’on voit le cadavre d’un homme abattu d’une balle dans la tête en pleine rue.

Marine LECAQUE & Jérémy PENA